Jayashri Bombay, chant

L’une des nouvelles figures dominantes de la musique classique indienne, Bombay Jayashri Ramnath, prouve la vitalité du chant carnatique aujourd’hui (carnatique signifiant « pur » ou « ancien » en tamil). Vivant à Bombay, elle est formée au chant par son père dès l’âge de quatre ans. Elle sera d’abord initiée aux expressions classiques de l’Inde du Nord, des ghazals aux autres formes de la musique Hindoustani. Dès 1989, alors adolescente, elle aura pour maître le violoniste Shri Lalgudi Jayaraman — un des artistes les plus réputés de l’Inde du Sud — et apprendra à affirmer la personnalité de son chant. Bombay Jayashri Ramnath fait preuve d’une retenue et d’une précision presque mystiques. Son incroyable sens du rythme, posé et concentré, lui confère une aura bien réelle, tandis que son humilité charismatique l’impose comme l’une des plus belles voix de la tradition savante. Le chant dévotionnel carnatique est composé de kritis, kartanams et varnams, compositions très complexes sublimant la beauté du raga. Elles sont attribuées au grand Saint Tyagaraja (1767-1847), qui dédia son art au Seigneur Rama.


Rencontres musicales avec Cédric Pescia 2018