Stark Nurit, violon, alto


Née en 1979, Nurit Stark étudie à la Rubin Academy de Tel Aviv avec Haim Taub, à la Juilliard School of Music de New York avec Robert Mann et à la Hochschule für Musik de Cologne avec le Quatuor Alban Berg. Elle se perfectionne auprès de Ilan Gronich à l´Universität der Künste de Berlin.
Nurit Stark donne des concerts en récital et de musique de chambre dans de nombreux pays d´Europe, d´Amérique, d´Asie, en Israël et se produit en soliste avec des orchestres renommés dans des salles prestigieuses. Hôte de plusieurs grands festivals, elle est invitée en 2007 par Gidon Kremer à jouer au Festival de Lockenhaus.
Nurit Stark est lauréate de nombreux concours internationaux : George Enescu, Leopold Mozart, Premio di Trieste, Ibolyka Gyarfas et est récipiendaire de bourses des fondations Ilona Kornhauser et America Israel Cultural Foundation en Israël. Son répertoire s´étend du baroque à la musique du 21ème siècle, dont elle est une interprète engagée. Ainsi remporte-t-elle en 2006 le Prix Spécial de la meilleure interprétation pour la pièce contemporaine « 1756 » de Viktor Suslin au Concours Leopold Mozart de Augsburg. Elle assure la création mondiale de cette œuvre en mai 2006 et celle-ci lui est dédiée. Nurit Stark s’engage régulièrement dans des projets scéniques d’avant-garde qui associent musique et théâtre notamment sous la direction de David Marton. Passionnée de musique de chambre, elle fonde, en 2010, le Trio Stark (avec Monika Leskovar, violoncelle et Cédric Pescia, piano). Liée au pianiste Cédric Pescia par une complicité de longue date, leur duo est soutenu par la Fondation Forberg-Schneider. Elle a enregistré en sa compagnie un CD de sonates de Busoni et Enescu, disque qui a recueilli les meilleures critiques.
Nurit Stark joue un violon de Petrus Guarnerius de Mantoue datant de 1710.


Rencontres musicales avec Cédric Pescia 2018